Bienvenue chez CENTURY 21 S.C.P.2.i, Agence immobilière CHATILLON 92320

Histoire des rues de Châtillon 8 : Rue de Bagneux

Publiée le 28/10/2020

Rue de Bagneux

Elle figure, mais non dénommée, sur le plan de 1693, pour la partie allant de l’église à la future rue Colbert. Elle continuait jusqu’à Bagneux par un tracé tortueux de façon à contourner la rotonde d’entrée de la propriété de monsieur Menoit, ayant la statue de fief et devenu enclos du sieur Péant sur le plan 1765. L’entrée de l’enclos est en demi-lune avec un portail monumental. La rue de Bagneux est alors dénommée rue du four, et sous la Révolution rue Mart.

Peu de Châtillonnais savent que la rue de Bagneux commence, pour sa partie gauche, rue de la gare avec la brasserie du centre au n°1. Quelques maisons plus loin se trouve le porche principal d’entrée de l’église Saint-Philippe Saint Jacques, construite à l’emplacement d’une petite chapelle dédiée à saint Eutrope, probablement dans la première moitié du XVe siècle. Après la traversé de l’avenue de la République (ancienne voie de Jorry devenue rue Perrotin), au n°11, se trouve la plus ancienne maison de Châtillon, construite fin XIVe siècle début XVe et connue sous le nom de maison du vigneron, faisant partie de la propriété dit « Hotel des Mathurins ».

Au n°13 existait en 1693 une propriété construite sous le règne de Louis XV entouré d’un beau parc (actuellement Henri Matisse).

L’école maternelle du parc se trouve au n°15.

C’est en 1928 qu’intervient la rectification de la rue par la création de la rue Colbert sur la partie tortueuse contournant l’enclos du sieur Péant ; elle traverse alors la propriété.

La partie gauche de la rue se termine à la rencontre du boulevard de la Liberté. La partie à droite, coté numéros pairs, commence impasse Samson et se termine rue de Chartes. De Nouvelles construction (immeubles) ont remplacé d’anciennes maison et le dispensaire des sœurs de Saint-Vincent-de-Paul ; le Collège Paul Eluard fait suite mais sont entrée se situe rue des Pierrettes.

Après ce croisement, au n°12, se trouve un internat médico-pédagogique, Le Cèdre, installé dans l’ancien Clos Péant.

Tiré du livre : "Châtillon en Ile de France à Travers rue et lieux-dits" de Monique Barrier et Michèle Sirchis  - Editions 2007

Notre actualité